Apnées du sommeil, BPCO si on en parlait

Malades atteints de maladies respiratoires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
La_Mouette



Féminin Nombre de messages : 465
Age : 61
Localisation : idf
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Lun 9 Oct 2006 - 11:09

Je ne me permettrai pas de jeter l'anathème sur les fumeurs qui, pour moi, sont avant tout des malades à écouter, à aider, à soigner.

Comme toute addiction, la prise de tabac révèle d'abord un mal-être profond.

En aucun cas un vice, une débauche (un pêché? Restons laïcs ) qui marqueraient pour moi une dérive, des connotations de 'bien' et de 'mal' peu appropriées à l'aide que nous devrions apporter aux personnes qui sont en attente d'écoute par rapport à leur maladie.

Ils ont fumé, ils fument, ils fumeront...Je ne les jugerai surtout pas. Mais tenterai plutôt de les orienter, s'ils le souhaitent, vers les structures médicales existantes.

La loi va être appliquée. Tant mieux. Mais ne diabolisons pas les fumeurs: ils sentent le tabac, pas le souffre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La_Mouette



Féminin Nombre de messages : 465
Age : 61
Localisation : idf
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Lun 9 Oct 2006 - 11:37

L'Internaute > Santé > Dépendances > Interviews > Thérapies comportementales
Citation :

Dr Guichenez : "Les fumeurs sont ambivalents par rapport à la cigarette"
Le Dr Philippe Guichenez est pneumologue-tabacologue au centre de tabacologie de l'hôpital de Béziers. Il est diplômé de thérapies comportementales et cognitives.

Pourquoi certains fumeurs n'éprouvent pas le besoin de s'arrêter de fumer ?

C'est parce que ces fumeurs ne sont pas prêts à arrêter, ils sont dans une phase où les avantages à continuer à fumer sont importants. Mais cet état n'est pas forcément définitif. En fait, toute personne qui commence à fumer peut passer par plusieurs états psychologiques successifs (cycle de Prochaska et Di Clemente).

Quels sont ces états successifs ?

Théoriquement, dans la première étape (précontemplation), le fumeur est heureux, n'a pas envie d'arrêter de fumer et ne se pose aucune question. Ensuite, pendant la seconde étape (contemplation) le fumeur devient indécis, il se pose notamment des questions sur les risques qu'il prend. Mais en même temps, il trouve toujours des bénéfices pour continuer. Lorsqu'il surmonte cette ambivalence, il passe dans la troisième étape (préparation). A ce moment là, il envisage l'arrêt et étudie les stratégies qui s'offrent à lui. Etape suivante, l'action, le fumeur s'arrête de fumer, il est décidé et a confiance en ses capacités à réussir son sevrage. Suit alors une cinquième étape (consolidation) qui lui permet de réussir à maintenir son arrêt.

Mais ensuite, de nombreux ex-fumeurs rechutent…

Oui, les rechutes sont très fréquentes, elles sont même la règle et non l'exception ! En moyenne, il y a quatre rechutes avant l'arrêt définitif. D'ailleurs, les fumeurs qui se remettent à fumer ne doivent pas culpabiliser ou avoir honte de leurs rechutes. Elles sont tout à fait "normales". Dans le cadre d'une thérapie, elles permettent au patient et au thérapeute de trouver des stratégies de prévention de la rechute en analysant les situations à haut risque. Par ailleurs, même après plusieurs années, un ex-fumeur n'est jamais totalement protégé d'une rechute éventuelle. Le cerveau garde en effet en mémoire le souvenir des effets du tabac (zone du cerveau correspondant au système de récompense) et il suffit d'un événement émotionnel fort, qu'il soit positif ou négatif, pour réactiver l'envie de prendre une cigarette. Mais cela ne doit pas décourager les fumeurs d'arrêter, ils doivent juste en être conscients.


Tous les fumeurs n'arrivent pas à passer ces différentes étapes et notamment à prendre la décision d'arrêter. Que leur suggérez-vous ?

La plupart des fumeurs sont en effet très ambivalents par rapport à leur tabagisme. Ils s'inquiètent des risques mais n'arrivent pas à agir. Il leur manque souvent la motivation. Les thérapies comportementales et cognitives permettent de travailler sur ce point, en utilisant notamment "la technique de la balance". Le fumeur établit des listes des avantages et inconvénients de continuer à fumer à court terme,puis des avantages et inconvénients d'arrêter à court terme, et enfin des avantages à court terme comparés aux inconvénients à long terme. Il évalue ensuite, sur une échelle de 0 à 100, l'importance de ses arguments. Lorsque le fumeur réalise que les avantages sont liés au court terme, et que tous les inconvénients sont liés au long terme, cela augmente son ambivalence par rapport au tabac et il trouve des éléments de motivation. Le cheminement vers la décision d'arrêt va se poursuivre jusqu'à ce que la balance penche du côté positif du sevrage.

Au contraire, certains fumeurs arrivent à se décider du jour au lendemain, parfois sur un coup de tête. Est-ce une bonne solution ?

Lorsque la dépendance physique n'est pas très forte, pourquoi pas. La plupart des fumeurs s'arrêtent sans aide où seulement avec des substituts nicotiniques. Par contre, pour les fumeurs très dépendants physiquement ou qui souffrent de troubles anxieux et/ou dépressifs, il est plus difficile de s'arrêter sans accompagnement. Ils risquent en effet de "craquer" plus facilement. C'est la raison pour laquelle la période qui précède l'arrêt est indispensable pour anticiper les situations difficiles et ainsi mieux les appréhender.

Pourquoi est-il pourtant si difficile de ne pas fumer, notamment dans certaines situations, comme après une longue journée de travail... ?

Les émotions, les pensées et les comportements sont en interaction permanente. Certaines pensées qui reflètent nos émotions ont ainsi tendance à apparaître rapidement de manière automatique. Exemple, une situation (surcharge de travail) engendre une émotion (anxiété) et une pensée automatique (je vais fumer, ça va me calmer). Dans le cadre des thérapies comportementales et cognitives, on travaille avec le fumeur pour mettre en évidence et modifier ces pensées automatiques et pour repérer les erreurs de logique comme la minimalisation (j'en fume qu'une, ce n'est pas grave). On travaille également sur les croyances (la cigarette permet de gérer le stress) afin de les modifier (exemple : la relaxation gère aussi mon stress).

...
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Lun 9 Oct 2006 - 11:50

je te suis à 100 % sur ton premier message, il faut les aider, mais en aucun se poser en justicier....

hier en sortant du train à Mulhouse il y en avait 10 qui, vite, très vite fumaient une clope, ils gênaient le passage le contrôleur a un peu rouspété et moi je m'en suis mêlée et leur ai dit qu'ils seraient les bienvenus dans mon association quand la maladie aurait frappé à leurs poumons... ils ont ri... mais le plus grave c'est qu'il y avait une jeune maman avec son petit dans les bras et qui fumait à qui mieux mieux et le gamin en prenait plein la figure !!!

le train est reparti j'ai pas pu faire de prévention, dommage

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
lea

avatar

Féminin Nombre de messages : 55
Age : 72
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: alors, haro sur les fumeurs??...Pourtant...   Lun 9 Oct 2006 - 12:36

Bonjour,

puisqu'il faut parler franc...parlons franc.....

je suis de celles là!!!! désolée
Pas une "enfumeuse"..car même dans les endroits autorisés, je sors....cette conscience et ce respect, je les possédent!

J'ai essayé beaucoup de choses.....suivi une addictologie en milieu médical!

Alors si quelqu'un pouvait m'expliquer??????

Mon problème??????je suis une "individualiste notoire"!
d'une part je sais que je ne puis m'en sortir toute seule, et d'autre part j'ai cette rage en moi, contre moi et suis persuadée, que ce problème ne m'appartient qu'à moi seule!!!

Pourtant, en vous offrant mon "aveu", je pense que je fais un grand pas????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Lun 9 Oct 2006 - 13:17

je suis persuadée que tu as fait un grand pas en "avouant" ton péché ici,
ce n'est pas facile, mais je ne jugerais pas, chacun est adulte et doit se prendre en charge, j'ai le même problème avec mon obésité, certes il y a eu les gentils corticoides, mais on m'avait dit de faire attention, certies il y a eu les 3 grossesses mais idem je devais me surveiller, mais je me sentais bien enveloppée, et puis après impossible de faire partir les kg en trop, maintenant c'est hyper dangereux pour ma santé et je demande de l'aide, une aide identique aux fumeurs, alcooliques, drogués et là on se moque de moi, j'ai qu'à moins manger... ouai quand les fringales sont là, qui peut résister comme le fumeur devant sa clope... donc pas de leçon à donner, de l'aide, une écoute oui.

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
La_Mouette



Féminin Nombre de messages : 465
Age : 61
Localisation : idf
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Lun 9 Oct 2006 - 13:23

Enfin...

Bravo, Léa!

Je craignais qu'il n'existe plus que d'anciens fumeurs repentis, voulant bouter le délinquant Fumeur hors de toute vie sociale!

Je ne te dirais rien: pas de leçon de morale, pas d'avertissements paternalistes (ou mater, vive la parité!), pas de "bons" conseils.
Car nous sommes adultes, non?

Et j'espère que d'autres forumeurs pourront parler ici de la difficulté d'avoir envie d'arrêter de fumer, sans avoir l'impression de passer au confessionnal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Jac
Invité



MessageSujet: haro sur les fumeurs?...oui ...mais !   Lun 9 Oct 2006 - 19:43

Salut

je me greffe à votre débat, passionnant clown au demeurant ! Ancien fumeur, j'ai commencé (malgré moi) à ma naissance I love you et j'ai décidé d'arrêter à 48 ans, bien avant de découvrir qu'à part un méchant cancer What a Face , je pouvais me taper une belle BPCO (légère chez moi, mais quand même instalée !)
Ce fut long très long et très très difficile !! A 50 ans, j'avais réussi à remiser mes chères bonnes vieilles compagnes, les clopes ! Depuis, la fumée me dérange Evil or Very Mad , je ne la supporte plus dans les lieux publics, notamment les restau et comme je ne veux pas emm...mon monde, je ne vais plus dans les bistrots et pas souvent dans les restau ! Je me dé-sociabilise !! Bref les conclusions de la récente mission parlementaire et du gouvernement me conviennent : il faut INTERDIRE la clope dans les lieux dits PUBLICS lol! , afin que les non-fumeurs (pas seulement vous et moi, mais les enfants surtout !!) n'en prennent pas plein les bronches !
J'ai travaillé une fois dans ma vie (en 1978) dans une PME où le patron interdisait de fumer dans ses locaux ! Conclusion, j'avais divisé ma conso par 10 dans la journée et je respirais mieux...

Je sais combien un fumeur peut être accroc ! Aussi je comprends sa souffrance confused à chercher désespérément un buraliste à minuit quand il est en manque ! Je ne suis pas pour culpabiliser l'odieux pollueur ! Mais simplement, comme le dit Marie Agnès, l'informer sur...son échéance ultime : BPCO, ou cancer, au minimum une belle réduction de sa capacité respiratoire. Il suffit d'en entendre tousser certains Sleep !
Amen

Salut à vous et bonne bière !
Revenir en haut Aller en bas
CHANTAL

avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 63
Localisation : Est Lyonnais
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Mar 10 Oct 2006 - 18:02

Bonjour à tous,

Je n'ai pas l'impression (ni l'intention) de passer au confessionnal en vous déclarant (et non en avouant), pour ceux qui l'ignorent, que je fume gaillardement une dizaine de cigarillos par jour !

Et cela ne concerne que moi, et moi seule !

Tout comme Léa (que j'embrasse... A propos, où est le smilie bisou, indispensable à tout internaute affectueux... ???) je respecte les non fumeurs, et n'enfume que mes proches, ceux qui consentent et que cela n'incommode pas, et les trottoirs et autres lieux aérés.

J'ai fait partie des non-fumeurs deux fois, lors de mon premier arrêt (2 ans et demi) et deuxième (3 ans et demi), et me suis toujours efforcée de respecter les uns et les autres, et de ne pas me montrer, à l'instar de la majorité des anciens fumeurs, catégoriques et intolérants...

La barbe ! (et je ne vise pas Le barde ! Bien que ses propos me laissent entrevoir l'ancien fumeur repenti ! Vas-y, réponds, le Barde !) Je ne supporte pas cet ostracisme ! Laissez-nous nous dépatouiller avec notre propre addiction, vous avez sûrement la vôtre ! A partir du moment où nous vous respectons, respectez-nous !

Aaaah ! ça fait du bien !

Je vous en remercie !

Cordialement

Chantal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Mar 10 Oct 2006 - 18:09

tu as tout à fait raison Chantal, chacun son truc, du moment qu'on n'embête pas l'autre et vice versa,
je ne me mêle pas aux fumeurs, je les évite, et puis quand ils ont fini je reviens,
je sais que tu sais que ça ne te fait pas du bien, mais comme tu dis cela ne te concerne que toi seule...
c'est comme moi avec le chocolat et le saucisson

gros bisous

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
LE BARDE : a+b=x

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 73
Localisation : Mâcon
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Mar 10 Oct 2006 - 18:58

t'as raison Chantal ,je suis 1 ancien fumeur et j'ai du mal à contenir cette envie qui de temps en temps me titille.Je ne veux pas la mort des fumeurs et surtout ne pas leurs faire la morale, je suis trop mal placé pour cela. Mais des fois j'explose un peu,c'est humain. D'ailleur je confesse humblement que de temps en temps, j'allume un clope ,je tire une bouffée et je l'éteinds pour la semaine suivante.Et comme Marie Agnés, je la soutient dans le saucisson et le chocolat et les trippes; enfin toutes cochonailles dignes de ce nom et tu pousses ça avec un petit beaujolais bien frais. Ah y-a aussi les fromages de chèvres.Donc si on ne crève pas du tabac on s'arrange avec d'autres choses.
A+ Bisou Le BARDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tibule2000.rmcinfo.fr
lea

avatar

Féminin Nombre de messages : 55
Age : 72
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Mer 11 Oct 2006 - 10:11

salut, oh grand barde,

Tu as bien raison, si ce n'est pas le tabac, c'est autre chose!!!Et quelquefois, ce sont même des "agents extérieurs"..;comme dans mon cas : de vilaines toutes petites bactéries transmises par de vilaines petites bêtes!!!!!
je comprends aussi J.Jacques, puisque j'ai pû comprendre que sa pathologie découle de l'abus du tabac. Chez moi, non et pourtant je suis venue ici, non faire un aveu, mais vous livrer simplement un constat..
Il est très difficile de gérer le tout en même temps!!! Activité professionnelle, une pathologie invalidante et en supplément, une sanction disciplinaire découlant d'un arrêt maladie d'un mois.....(motif ?? refus de travail!!!)
Puis prud'homme, la pathologie qui fait des pas de géant....et = et+.....
Mes apnées ont enfin étées diagnostiquées 1mois après ma retraite!
Après, il faut gérer Lula...et me voilà...;17 mois après! Je considère cela comme un "sursis" bien que nous le soyons tous quelque part. J'ai évacué plein de choses, fait le tri dans d'autres........

Nul besoin de vouloir m'inculquer une prise de conscience des méfaits du tabac.. juste le déclic personnel???
Nul besoin de me dire "ce " que je devais faire, intellectuellemnt parlant!
Mais "ce" que je puis faire, physiquement parlant!

Des conseils, oui j'en veux bien...mais attention..;tout psychologue qui se respecte dira qu'il ne sert à rien de vouloir "culpabiliser" , c'est l'échec assuré.....

Et là, grand barde, de la psychologie! je pense que tu en possède!!!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Mer 11 Oct 2006 - 12:12

oui Gaudillat, si on ne crève pas du tabac on trouvera bien autre chose, de toute façon la fin est la même pour tous, entre 4 planches ou dans un bocal en cendres... donc vivons bien, profitons des bons moments, et si ils sont pas bons pour notre santé, c'est notre santé à nous, du moment que nous ne nuisons pas aux autres....

oh c'est vraiment pas bien ce que je dis là,

je préfère aider les gens à bien se soigner, et comme dit Léa, qu'on nous dise ce qu'on peut faire pour aller mieux, quand on se connait bien on sait pertinemment ce qui est bon ou mauvais pour nous

amen

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
Jean Jac
Invité



MessageSujet: Tabac, délires et grande bouffe   Mer 11 Oct 2006 - 22:51

fabuleux ce que je lis ici !
Finalement vous pronez tous le "suicide individuel, éclairé et mutuellement consenti et accepté" par vos voisins et amis !
Chantal : bien sûr que je respecte ton addiction ! Mais je la considère bien comme une terrible addiction. Venir dans ce beau midi et sortir comme tu l'as fait fumer tes petits cigarillos devant la porte du Congrès des Apnéiques, ne m'a pas laissé indifférent ! Je n'ai pas désapprouvé, j'ai regretté que, malgré ce que tu sais sur les méfaits du tabac, malgré tes bronches encombrées, tu persistes et signes !! Soit et alors, tu veux que j'applaudisse ?? Mais à quel exploit !?
Idem pour Marie Agnès, ses chocolats, saucisses, choucroute et cornichons !! Mais je n'en rajouterai pas plus ! No body is perfect et moi pas plus que les autres...
Mais je trouve que la vie ne vaut vraiment pas... qu'on lui fasse le cadeau de la raccourcir volontairement comme cela !

A vous lire
Bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
La_Mouette



Féminin Nombre de messages : 465
Age : 61
Localisation : idf
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Tabac, délires et grande bouffe   Jeu 12 Oct 2006 - 2:13

Ne serait-il pas temps de se calmer?

Bien sûr qu'il faut arrêter de fumer, mais si on en a envie.
Bien évidemment qu'il serait souhaitable de ne plus s'empiffrer de gras et de sucres, de ne plus consommer d'alcool, même avec modération.

Je suis tout à fait d'accord avec l'interdiction de fumer dans les lieux publics.

Ce que je refuse, c'est le dictat de l'un sur le choix de l'autre.
Et si l'un décide de mourir à grands feux, je le respecte. Je n'ai pas à juger si sa vie vaut ou non la peine d'être vécue.

Les gens qui en ce moment hurlent avec les loups me font plutôt penser à des prêcheurs. Et le prêche flirte trop souvent à mon goût avec l'intégrisme.

Et ne me dites pas que dans ces cas-là, il ne faut plus prendre en charge les soins de ces drogués, car j'excluerais aussi sec des droits à prise en charge:
-ceux qui se cassent une jambe au ski, parce qu'ils ont surestimé leurs capacités physiques ou techniques
-ceux qui se blessent en descendant leur escalier: ils n'avaient qu'à faire attention, tenir la rampe,
- ceux qui se brûlent en allumant leur barbecue
- ...
avec en prime tous les accidentés de la route!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lea

avatar

Féminin Nombre de messages : 55
Age : 72
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Jeu 12 Oct 2006 - 9:25

Bonjour à toutes et tous,

Petite mise au point.

Si d'aventure.....c'est mon "constat" qui a engendré une "polémique"...ce sera la dernière fois que je réponds à cette rubrique.

La tournure que prends cet échange, me laisse profondément navrée et incrédule!

Je n'ai, ni l'envie, ni les ressources nécessaires pour activer ou tempérer cette polémique! J'ai suffisament à galérer contre mes borrélies!

Une chose est certaine :
Dans ma vie, j'ai après chaque nouveau coup dur, répondu "présente". Et elle ne m'a pas épargnée, la gueuse! Devant le tabac, simplement, je me retrouve démunie....Je n'en prône nullement l'usage, n'en fais pas l'apologie, je ne me sens pas non plus "coupable"!

Je pensais, dans mon incommensurable naïveté, que je pouvais ici trouver "une " solution!!!!un conseil!!!

Jusqu'à présent, personne ne m'en a donné!

S'il s'agit de "philosopher" sur le tabac et autres excès, je pense être assez "grande" et mature, pour l'avoir déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Jeu 12 Oct 2006 - 10:05

Léa, ton point de vue est tout à fait noble, tu es bien consciente de tes limites et moi de même dans mon addiction à la bouffe, mais de même je ne trouve pas d'aide, quand on me dit arrête ceci, arrête cela, ça fait 25 ans que je fais des régimes, et que je n'arrive pas à tenir, la cortisone qui m'a aidé à surmonter mes crises d'asthme, mais on ne m'a pas prévenu des dangers qu'elle représentait pour moi, et quand les kg sont arrivés on m'a crié dessus, on m'a traité de "sale grosse", etc etc...
alors j'en suis arrivée à 137 kg, et je peux vous dire que je me prive de gateaux, de bonbons, et autres choses qui me font envie, bien sur le saucisson c'est dur, mais il peut bien me rester quelque chose, et si j'avais été accro à la clope peut être que je serais encore en train de fumer... je n'en sais rien, j'étais une petite fumeuse, une clope de temps en temps en boite avec les copines, alors quand le toubib m'a dit d'arrêter, c'était facile pour moi et la peur de la crise d'asthme m'a aussi permis d'arrêter.
je ne veux pas donner de leçon, j'essaie juste de faire comprendre aux fumeurs les risques qu'ils encourent, surtout aux jeunes, les adultes ils savent, ils fument en connaissance de cause,
et puis comme j'ai dit plus haut on va tous mourir un jour, alors j'espère avoir profiter au maximum de ma vie, même si elle est un peu plus courte et alors, survivre au fond d'un lit grabataire, et gémissante c'est pas mon truc, bien sur on aimerait tous être invulnérables, rester éternels,
alors si il y a bien une chose qui nous reste c'est la discussion, ne donnons pas de leçon car je ne m'en sens pas le droit, des conseils si je peux en apporter je le ferais,
un jour lors d'un exposition artisanale, (vous savez que je brode tricote etc... et je participe à des expos pour faire vivre mon assos) une dame vient me voir et me demande des nouvelles de mon amie qui m'accompagnait et qui était sous 02, je lui apprends qu'elle est décédée suite à sa maladie, et la dame me demande : elle fumait ?, je réponds : non, embolie pulmonaire, allergie à la pillule contraceptive. Mon amie a vécu 25 ans sous 02 et on a bien rigolé ensemble pendant 14 ans.
La dame avait à la main son paquet de cigarettes et son briquet, je lui ai dit : "70 secondes en moins" , comme elle ne comprenait pas j'ai expliqué que chaque cigarette fumée c'était 70 s de vie en moins, elle est retournée à son stand, et toute la journée chaque fois qu'elle voulait aller fumer elle venait me voir et me disait :"vos 70 s me trottent dans la tête, j'ai plus envie d'allumer une clope", depuis quand je la rencontre elle me dit que chaque fois qu'elle veut allumer une clope elle pense à moi, et elle a ralenti elle ne fume plus que 5 ou 6 cigarettes dans la journée au lieu de 2 paquets,
alors je crois que j'ai aidé cette dame, en plus elle pense à moi !!!, je ne lui ai pas fait la leçon, la seule chose que j'ai demandé quand on était à table c'est que les personnes fumeuses ne le fassent pas devant moi et tout le monde était d'accord, comme je ne bois pas de café, elles ont attendu pour en griller une, sympa non ?

voilà, alors Léa pense fort à moi, car je ne te ferais pas la leçon, mais si penser à moi peut t'aider à ne pas allumer la cigarette qui te fait envie tant mieux,

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
bora
Invité



MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Jeu 12 Oct 2006 - 10:34

bonjour
Smile j'ai fumé pendant 38 ans et j'aimais ça, j'ai arreté depuis décembre 2004 motifs : comme dirait mon toubib j'ai eu le déclic bom j'avais envie depuis un moment mais je retardais et pour finir une bonne bronchite qui m'a conduit aux urgences un 24 decembre santa.
deux ans après j'ai encore des envies de fumer et la seule chose qui m'arrete c'est la bouteille d'oxigène que j'aurai à vie, affraid
j'ai un fils qui fume ainsi que sa femme, pourtant ils ont vu les dégats sur ma santé, mais je pense qu'ils ne sont pas encore prêts à s'arreter dommâge pour eux mais je n'irai pas les critiquer j'aurai certainement agit pareil.
j'espère seulement qu'ils s'en rendront compte le plus vite possible, avant de devenir comme moi Crying or Very sad No monkey
Revenir en haut Aller en bas
CHANTAL

avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 63
Localisation : Est Lyonnais
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Jeu 12 Oct 2006 - 12:46

Bonjour à toutes et à tous,

Je me garderai bien de souffler sur les braises (de mon cigarillo ???).

Merci, La Mouette, tu as parfaitement su exprimer ma propre pensée...

Jean-Jacques : Comment répondre à la cohorte abolitionniste des relations, amis, parents, qui ne vous veulent que du bien ??? En se taisant pudiquement et humblement ? En leur faisant comprendre que la raison n'a aucun effet sur une addiction, quelle qu'elle soit ? En leur demandant, le plus gentiment possible, de vous laisser vous débrouiller avec ce problème, et que leur insistance n'arrangera rien ? En leur rentrant dans le lard si, par malheur, on s'est levé du pied gauche ?

Choisissez vous-même !

Cordialement

Chantal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Jac
Invité



MessageSujet: Tabac addictionet petites bouffées   Jeu 12 Oct 2006 - 13:42

Ce débat est intéressant Exclamation car il traduit nos trajectoires individuelles et nos sempiternelles difficultés à "décrocher" No de nos petites faiblesses qui nous font tant de bien et tant de mal à notre santé !

Les nouveaux venus à ce forum, s'ils lisent nos échanges amicaux y trouveront sans nul doute matière à se consoler ! Car nous démontrons bien que nous sommes tous "uniques" dans la gestion de nos frèles organismes, mais tous "unis" cheers dans la recherche de solutions à nos maux !

Pas question de faire culpabiliser, surtout pas aux "adultes" éclairés que nous sommes ! Marie Agnès a bien résumé le propos avec ses "7 secondes en moins"... Et quand je la vois prenant son petit déj avec force petits pains...au chocolat...je n'ai pas encore trouvé le bon mot équivalent pour lui conseiller un déj. plus bénéfique pour sa santé !

"+ 70 grammes" peut-être ? Mais dans une telle masse de générosité, mon propos ne pèse pas !!

A vous lire ami(e)s adeptes des bonnes addictions !!
Revenir en haut Aller en bas
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Jeu 12 Oct 2006 - 15:28

oh là, le petit déjeuner de Marie Agnès se compose ainsi tous les matins :
1 verre de pur jus d'orange
1 grand bol de thé avec un peu de lait
2 tartines de pain beurrées avec du jambon

et je ne mange pas de viennoiseries, sauf si elles sont à ma disposition comme à la Grande Motte, bien en évidence, comment résister ???

et d'ailleurs depuis 15 ans je n'ai pas pris 1 gramme, ma PPC m'a bien aidé dans ce coup là, mais de là à maigrir... c'est un autre problème, et qui me connait sait pertinnement que je n'ai pas le droit de faire des efforts physique, mon coeur s'accroche comme il peut.

Je me pique 2 fois par jour à l'insuline à des unités qui déclenchent des fringales...

et c'est pas 7 secondes de vie en moins mais 70 secondes...

j'arrête je n'ai pas à me justifier, je suis une adulte avertie par tous les dangers... et si j'aime bien bouffer tant pis pour moi !!!

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
papilly

avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 69
Localisation : Lesve - Prov.de Namur - Belgique
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Jeu 19 Oct 2006 - 21:47

Bonjour tout le monde, le tabac, vaste sujet s'il en est... Quoi qu'il en soit, et ce particulièrement pour Léa et Marie-Agnès, faisons fi des moralisateurs, personnellement j'ai arrêté 5 fois et 5 fois j'ai repris, je pourrais me trouver des excuses, tracas, soucis, etc, mais a quoi bon ? Je fume et j'assume en veillant à ne pas incommoder les autres et en veillant à ne pas les mettre en danger en ne fumant jamais au volant par exemple. Mon poids est de 100 kg, je veille à rester au niveau alimentation aux environ de 1500 Kcalories (saucisson et chocolat compris) jour, et pourtant je ne perd pas un gramme, la vue d'un verre d'eau me fait prendre 100 gr, Ah oui, j'oubliais, je suis aussi insulinodépendant (diabétique), je trotte un peu et ton ma pelouse (24 ares) mais quand mes pieds (le bien le plus précieux d'un diabétique avec ses yeux) me signifient qu'il est temps de les ménager j'arrête ce qui fait que mes exercices physiques sont limités, j'ai fait un infar en 96, j'ai des problèmes de vertèbres cervicales et souffre de dorsalgies, je dors avec une "doudoune" (cpap) et malgré tout j'ai toujours eu le moral et finalement je trouve qu'étant "mal fichu" je suis utile, car quand lors d'une conversation avec un "jeune" il aborde le sujet, je lui démontre que je suis l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire ... et croyez moi, il y réfléchi. Quand à vous donner un conseil, vivez tout simplement pour et avec vous même, acceptez vous comme vous êtes, ce n'est qu'à partir de ce moment là que vous pourrez envisager sereinement de modifier ou changer vos habitudes et faites attention aux "moi je" car je préfère de loin un fumeur repenti qui s'extasie devant les sentations retrouvées (goût, odorat, souffle, etc) qu'un vantard qui estime avoir sauvé la population mondiale de la polution tabagique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Ven 20 Oct 2006 - 0:34

merci Papilly, bien dis !!!!
s'accepter soi même tel que l'on est c'est déjà pas mal, et souvent on cache notre souffrance aux autres qui pensent alors que nous sommes indifférents, que nous ne faisons pas attention et qu'on s'en fout de côté des sous à la sécurité sociale.
j'ai rien demandé quand j'ai eu mes grosses crises d'asthme, est-ce que mes parents savaient que fumer devant était mauvais je ne crois pas, est-ce que mes collègues de bureau le savaient ? je ne crois pas, ce n'est que le jour où le médecin a du venir me piquer au boulot et que j'ai instauré un "espace non fumeur" dans mon périmètre qu'ils ont essayé de faire attention, et de combien de pots je me suis privée car ils fumaient tous, je fermais la porte je prenais mon verre avec moi et je restais à mon bureau, ça ne les dérangeaient pas et moi non plus... on s'y fait.
donc avec mes grosses crises d'asthme la cortisone à haute dose a fait son entrée dans ma vie, j'avais 23 ans, 1 an plus tard j'avais pris 15 kg,
un an après j'en avais pris 30... et l'escalade n'a plus cessé, quelques régimes et le yoyo a fait son apparition et les bébés aussi, résultat à 35 ans 150 kg et alors, je ne me sentais pas mal, je montais mes escaliers en courant, je m'amusais avec mes enfants, jusqu'à l'accident de voiture et la découverte des apnées, et bien j'ai perdu 15 kg et depuis je suis stable et comme toi, quand mes pieds disent stop, quand mes yeux me rappellent à l'ordre et quand les piqures d'insuline font mal, on sait qu'on est malade, on vit notre vie, on ne râle pas trop car on est chanceux d'être encore là, et tant pis si le chocolat et le saucisson sont pas toujours très bons pour la santé...
au fait cela fait 1 semaine que je n'ai plus touché un morceau de chocolat... j'essaie... et si j'y arrive je serais contente, mais je serais combien dure aura été l'épreuve de l'abstinence surtout que Noel approche et les rayons sont pleins de chocolat dans les magasins !!!

alors assumons nos travers, et bien ne gênons pas les autres avec, et vice versa, la morale vous vous la gardez pour vous !!!

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
virginie

avatar

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Ven 20 Oct 2006 - 9:42

Bonjour tout le monde,
j'ai arrêté de fumer il y a presque 2 ans, et je ne me gênerai pas pour vous dire que je n'ai qu'une envie... c'est recommencer! je ne le fais pas car je suis archi-consciente du mal que ça peut faire, alors je me limite à quelques bouffées dans des occasions particulières (du type soirée avec copains, gros apéro et bonne bouffe) mais là, par exemple, en ce moment même j'ai envie de fumer... rien que par le fait d'avoir lu les 5 pages du sujet! et oui... avec cette satanée loi, "ils" me pourissent la vie : le sujet est dans toutes les conversations, et quand on parle de tabac moi ça me donne envie de fumer! heureusement, je sais pertinemment que si je tirais une bouffée, là, je trouverais ça super-dégueulasse, donc j'attends que ça se passe...
tout ça pour dire que si je tenais l'andouille qui nous a ramené le tabac (merci Monsieur Nicot), je lui passerais une bonne soufflante!!!! merci également à tous les c.... de fabriquants de cigarette qui ont rajouté plein de petites substances bien chimiques et savoureuses pour rendre les fumeurs encore plus accro!
je dois dire que j'ai un peu le même problème avec la bouffe : si je m'écoutais, je passerais mon temps à manger des bonbons, chocolats, gâteaux, charcuterie... et je ne mangerais à table que des cassoulet, confit de canard, choucroute, raclette et autres trucs bien nourissants... Seulement voilà, je dois faire gaffe, parce que je suis à 75kg pour 1m70, je sais c'est pas énorme, mais tout ce que je mange je me le garde, et je me sens déjà "lourde", j'arrive pas à me bouger pour faire un minimum d'activité physique (et la fatigue n'arrange pas les choses)... alors j'imagine ce que ça serait avec d'autres kilos en plus... j'envie les gens qui peuvent manger des tonnes de saloperies sans prendre un gramme!

alors merci aux non-fumeurs et non-mangeurs-de-cochonneries de laisser la paille dans l'oeil des autres, et de chercher leur propre poutre, je suis sûre qu'il doit y en avoir une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-agnès
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2254
Age : 61
Localisation : FFAAIR Maison du Poumon Paris
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Ven 20 Oct 2006 - 10:54

Bravo Virginie, voilà qui est bien dit...

je vais raconter l'histoire d'une amie : elle était maigre, 1 m 75 , 45 kg, pas annorexique ni rien de ce genre mais moi à côté avec mon 1 m 65 et mes 56 kg je faisais obèse. Nous avions 16 ans :

un jour elle m'invite chez elle, j'y allais souvent, c'était mon havre de paix et là sa maman (corse) nous fait un bon plat bien riche en calories et on me sert, je mange, mon amie reprend 2 assiettes, son père et son frère idem (même gabarit, grands et hyper minces), la maman ne se ressert pas et moi non plus.
Arrive le fromage, ils s'engloutissent à eux 3 un énorme camembert et la maman va en chercher un autre et j'obtiens une petite part avant que tout le reste finisse dans l'estomac des 3 ogres.
L'après midi nous partons nous promener en ville, 1ère patisserie, 1er arrêt : 1 gâteau à la crème pour mon amie et elle insiste, je n'ai plus faim, je dois prendre la même chose. Je cède.
dans cette rue principale 4 boulangeries patisseries, mon amie les fera toute et s'engloutira 4 gâteaux les plus énormes qu'elle trouvera, moi je refuse je ne peux plus rien avaler.
vers 17 h nous sommes de retour chez elle et la maman (corse) nous fait du pop corn salé, mon amie s'enfile un énorme saladier, par gourmandise j'en prend 3, 4 poignées, et la maman nous apporte le gouter : fromage, charcuterie (corse) etc.. et des bananes dès fois qu'on ait encore faim, mon amie avale, avale, et moi la nausée me prend qu'en j'entends la maman nous inviter à passer à table, j'ai terminé dans les toilettes à vomir et eux étaient tous à table... et ils ne sont pas passés par la case toilettes, ils ont tout digéré.
Là c'est vraiment injuste, j'ai toujours été faciné par leur pouvoir à ingurgiter des tonnes de bouffes alors que moi, la tablette de chocolat c'était déjà de trop pour mes kgs...
Résultat elle est tjours aussi mince, et moi j'ai prospéré, j'ai toujours dit que j'avais pris du poids rien qu'en la voyant manger !!!!


C'est trop injuste !!!

_________________
Marie-Agnès WISS

Présidente de l'Airsa Mulhouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffaair.forumpro.fr
didaskalia

avatar

Féminin Nombre de messages : 111
Localisation : 91170
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   Mer 8 Nov 2006 - 15:38

J’ai commencé à fumer régulièrement vers 16/17 ans (au lycée), j’ai pris conscience de la dépendance vers 21 ans (à l’époque les risques de cancer étaient évoqués, mais pas le problème de la dépendance), j’ai essayé sans succès de ralentir pendant mes 2 grossesses sans beaucoup de succès (je n’aurait pas souhaité qu’ils soient plus gros 4kg pour le premier et 3,5 pour la seconde arrivée avec 15 jours d’avance), les chewing-gums à la nicotine me faisaient tousser . Dès que les patchs sont apparus en France je suis allée à la consultation ad hoc, 1 mois sans fumer, arrêt sans problème, mais les patchs me laissaient de grands placards rouges sur la peau et à la consultation suivante le médecin me prescrit d’arrêter les patchs et ne me propose rien d’autre, j’ai tenue 3 jours en avalant 2 kg de gruyère .
Renouvellement de l’opération quelques années plus tard, les patchs ne tiennent plus sur ma peau (s’était déjà le cas avec les test tuberculiniques, mais je n’avais pas compris le processus), une cloque de type ampoule se forme sous le patch, finis par s’ouvrir et le patch glisse.
Explication médicale, ma peau hyper réagis à l’absence d’air, le toubib pas très préoccupé (je commençais à avoir de grosses dyspnées à l’effort) me conseille de me procurer de la nicotine en diffuseur nasal, en vente aux USA…
En fait, la solution va venir avec la vente en France des pastilles à la nicotine. Cela fait plus de 6 ans que je ne fume plus, mais je suce toujours les pastilles… j’embrasse avec plaisir les fumeurs car j’aime l’odeur du tabac.

Didaskalia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alors, haro sur les fumeurs?...Pourtant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» alors la chapeau....radar embarqué !
» Alors la... c'est vraiment n'importe quoi
» Chute alors !...
» Quelle cloche alors !!
» euh ...blonde et alors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apnées du sommeil, BPCO si on en parlait :: Apnées du sommeil-
Sauter vers: