Apnées du sommeil, BPCO si on en parlait

Malades atteints de maladies respiratoires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 aerophagie empechant le port du masque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PIQUIER



Féminin Nombre de messages : 3
Age : 39
Localisation : VESOUL
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: aerophagie empechant le port du masque   Lun 13 Avr 2009 - 18:53

je reussis a porter le masque uniquement deux heures car ensuite un gros probleme d'aerophagie m' empeche de redormir pendant plusieurs heures.Peut-on trouver un traitement contre l'aerophagie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BARDE :

avatar

Masculin Nombre de messages : 1541
Age : 73
Localisation : sous un cep de vigne: Mâcon
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Lun 13 Avr 2009 - 22:45

on peut prendre des capsules de charbon , le pharmacien en donne sans ordonnance, ça absorbe bien les gaz , à essayer: "charbon de belloc"
autrement voir un spécialiste de l'estomac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BARDE :

avatar

Masculin Nombre de messages : 1541
Age : 73
Localisation : sous un cep de vigne: Mâcon
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Lun 13 Avr 2009 - 22:49

j'ai trouvé ça





Aérophagie :

Il s'agit d'éructations (rot) avec souvent sensation de pesanteur de
l'estomac, de mauvaise digestion. Le plus souvent il s'agit d'un tic
d'éructation : déglutition d'air suivie d'une éructation qui soulage.
De plus le seuil douloureux de ces malades est souvent abaissé : il
existe une sensibilité anormale à une quantité normale de gaz.
Le fait de prendre conscience des mécanismes de ce trouble peut le supprimer.
Parfois il s'agit d'un véritable excès de gaz : à l'air avalé à chaque
déglutition (2 à 4 litres par jour), peuvent s'ajouter les déglutitions
dues au chewing-gum, aux bonbons, les gaz des boissons, de la mie de
pain, de la meringue, des soufflés, des oeufs brouillés.

Quoi qu'il en soit, l'éructation n'est pas une maladie et dans
certaines ethnies le rot fait partie des bonnes manières pour remercier
son hôte !!
Excès d'émissions rectales de gaz (pet)

Ce symptôme est souvent associé à un ballonnement et à des douleurs abdominales.
Le volume de gaz est très variable selon les individus et l'alimentation (200 à 4200 ml/jour).
Le plus souvent il s'agit en fait d'un colon irritable avec une sensibilité anormale à une quantité normale de gaz comme l'ont montré plusieurs études.

Cependant il peut s'agir de malabsorption de glucides :
*en particulier le lactose du lait
*le fructose dans le miel, certains fruits
*les sucres-alcools de produits « sans sucre ».

Dans d'autres cas, ce sera certains aliments producteurs de gaz
qui seront responsables : haricots secs, choux (chou-fleur, chou de
Bruxelles, choucroute), lentilles, artichauts, salsifis, oignons,
frites, bananes, melons, prunes, fruits secs, fromages fermentés,
boissons fermentées en excès (bière, vins...).

Plus rarement le responsable sera une parasitose intestinale : la giardiase (voir notre article sur les parasitoses intestinales) qui a l'avantage de se traiter assez facilement.

Bien sûr, si les troubles sont récents et s'ils existent d'autres
signes ou antécédents digestifs personnels ou familiaux, il est
nécessaire de faire un minimum d'examens.

Le traitement est en général décevant, il consiste à éliminer
les aliments suscités, en particulier supprimer le lait pendant un
mois, à titre de test.
Les médicaments à base de charbon n'ont pas fait la preuve de leur
efficacité sauf sur les gaz odorants (moins de 1% des gaz éliminés).
Seuls la siméthicone, en facilitant l'émission des gaz, diminue les
douleurs, et une argile de type montmorillonitebeidellitique absorbe
les gaz et diminue donc le volume émis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BARDE :

avatar

Masculin Nombre de messages : 1541
Age : 73
Localisation : sous un cep de vigne: Mâcon
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Lun 13 Avr 2009 - 22:52

un peu plus
Dire non à l'aérophagie



Ventre gonflé
et éructation intempestive sont deux symptômes de l'aérophagie. Désagréable pour
le corps et parfois gênante en société, elle est due à une présence excessive
d'air dans l'estomac. Dix trucs pour éviter ces désagréments.
Envoyer
Imprimer


Qu'on parle, qu'on mange, qu'on boive… Bref, dès qu'on ouvre la bouche, on
avale de l'air. Rien de plus normal ! Sauf que certains, à vouloir aller trop
vite ou à parler en mangeant, en avalent plus que d'autres. L'air descend alors
le long de l'œsophage pour se retrouver avec les aliments à digérer, dans l'estomac.
Ce dernier n'aime pas. Il gonfle et l'organisme n'est plus à son aise. D'où une
sensation de ballonnement très désagréable, surtout si l'on s'habille avec des
vêtements serrés. Voici dix trucs à mettre en œuvre pour dire stop à l'aérophagie.




Manger vite ou en parlant : attention à la crise d'aérophagie
après le repas !
© Getty Images






"Préférer l'eau plate aux boissons
gazeuses "
1 » Stress. Avant toute chose,
l'aérophagie (le fait d'avaler trop d'air) est très souvent une conséquence du
stress. Il est donc primordial d'essayer d'identifier la cause de ce stress et
de l'éradiquer. Plus facile à dire qu'à faire, certes, mais cela vous évitera
des crises inopportunes, qui sont susceptibles d'augmenter la nervosité… Des relaxants
à base de plantes (aubépine, valériane…) peuvent éventuellement vous aider à la
diminuer.
2 » Manger doucement ! Sans
oublier de mâcher. Voici deux principes qui devraient déjà grandement réduire
cette impression (justifiée) de ballonnement. On a trop souvent tendance à manger
en faisant autre chose, notamment lors de pauses déjeuner écourtées ou faites
devant l'ordinateur. A engloutir trop vite les aliments, on laisse passer trop
d'air et l'on mâche mal. Très mauvais pour l'estomac : en plus de l'aérophagie,
vous lui en demandez un peu beaucoup côté digestion… Et il risque de vous le faire
savoir, notamment par une sensation de brûlure.
3 » Eviter de parler en mangeant.
Non seulement, ce n'est pas spécialement poli, mais en plus, vous avalez ainsi
beaucoup plus d'air que votre estomac ne peut le supporter. D'ailleurs, manger
la bouche fermée est la meilleure solution pour éviter l'entrée d'air.
4 » Proscrire les boissons gazeuses…
Comme leur nom l'indique, elles sont pleines de petites bulles gazeuses. Sitôt
après l'absorption, sensations de lourdeur et de ventre dilaté assurées…
5 » Préférer donc l'eau plate,
mais à boire idéalement en dehors des repas.
6 » Manger assis, sans trop
bouger. Le fait de se lever, de faire des gestes, etc, peut accentuer la présence
d'air dans l'estomac.
7 » Bannir les chewing-gums.
En mastiquant, on produit de la salive. Lorsque l'on déglutit pour l'avaler, de
l'air suit le même chemin.
8 » Diminuer le tabac, l'alcool
et le café.
Ces excitants sont parfois cités comme des facteurs aggravants
de l'aérophagie.
9 » Si vous sentez venir la crise
:
allongez-vous sur le ventre, au chaud, en appuyant sur l'estomac (situé
à gauche, sous la dernière côte). Cela devrait enrayer le phénomène.
10 » Si malgré tout vous êtes sujet
aux crises d'aérophagie, pourquoi ne pas essayer certains mélanges à base de
plantes dites carminatives
(aneth, basilic, coriandre…), c'est-à-dire qui
favorisent l'expulsion des gaz. Votre pharmacien pourra vous conseiller à ce sujet.
eu plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La belle et la bête



Féminin Nombre de messages : 500
Age : 106
Localisation : .................
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Mar 14 Avr 2009 - 9:16

PIQUIER a écrit:
je reussis a porter le masque uniquement deux heures car ensuite un gros probleme d'aerophagie m' empeche de redormir pendant plusieurs heures.Peut-on trouver un traitement contre l'aerophagie?

Bonjour Mary
Le problème que tu décris est celui que subissent certain(e)s d'entre nous , en effets "secondaires" de la ppc. J'ai demandé des explications au technicien lors de son dernier passage.

Pour lui ,c'est plus fréquent avec un masque facial ,et lié à une particularité anatomique ,qui laisse passer cet air sous pression qui nous est envoyé par la machine ,pas uniquement vers les voies respiratoires ,mais aussi la voie digestive ,occassionnant cette gêne ,un systéme de "clapet" qui ne se referme pas bien pour certains... No

Si tu es en mode auto-piloté as tu essayé de redémarrer ta machine ???,ce qui fera repartir ta pression au plus bas et facilitera le retour du sommeil ??
Si tu es en mode constant ,tes pressions sont peut être élevées Question A rediscuter ,avec le technicien ou le pneumologue...bénéficies tu d'une rampe ???

Quant aux troubles du sommeil et la ppc ,nous sommes plusieurs à en faire les frais... confused et à toujours chercher vraiment LA solution.

Je retiens dans ton post les 1 ers mots" JE REUSSIS....." un début encourageant ,pour toi qui rencontres des difficultés avec cette ppc...

2 ans de ppc pour moi ,un parcours inhabituel ,des kilos perdus (qui peuvent aussi aider à diminuer la pression nécessaire) je peux te dire qu'il faut apprendre aussi à conjuger les mots PATIENCE ,RAGE ET VOLONTE...et que le résultat peeut en valoir la peine ,méme si nous traversons des moments bien difficiles....

On voudrait nous faire "croire" au début que la ppc a un effet "miracle" .... Suspect sur notre fatigue ,voire bien plus....Oui pour certains ,non pour d'autres et plus d'un(e) sur ce forum l'a vécu ou le vit ,ce qui explique d'ailleurs notre présence ici.
Michel qui est en Belgique s'est entendu dire par son médecin qu'il fallait un an......Moins pour certains et tant mieux mais aussi ,plus pour d'autres......
Nous sommes différents et pas égaux devant ce qui nous arrive....
Je me suis entendue dire plusieurs fois par mes différents médecins que beaucoup restait encore à découvrir sur ce sas.....et là c'est sur !!!

Notre pathologie s'appelle apnée(s) du sommeil....
L'apnée se soigne avec des chiffres...(IAh aux enregistrements ,IAH résiduel et temps d'observance relevés par nos nacs)..et des problémes de tuyauterie pour faire simple...
Il reste aussi le maitre mot sommeil.....et là c'est un tout autre domaine....qui reste plus "impalpable"....et donc ......encore bien mystérieux.... Rolling Eyes

Tu es jeune...il faut te donner et trouver les moyens de remonter....
Plusieurs d'entre nous ont fait la demande et la démarche et dialoguent avec un psychiatre ,une piste qui peut aussi ,parfois , nous apporter une aide......

Courage sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Mer 15 Avr 2009 - 0:29

Bonsoir à tous et toutes,

Je viens de passé sur ce forum et j'en profite pour vous faire un petit coucou et aussi vous faire part de mon expérience au niveau de l'air de la ppc qui pour moi aussi j'ai les mêmes effets secondaires que Mary, des gonflements et des gaz surtout au réveil au matin ! Embarassed
J'ai eu l'occasion d'en parlé à mon spécialiste mais lui me dit que ça n'a rien à voir avec la machine ! Question
Au niveau des troubles du sommeil, ca m'arrive souvent d'en avoir depuis la ppc ! Jamais avant !
Bizarre non ?!
Il faut de courage et de soutiens pour sentir de l'amélioration ! Sad
Comme dit si bien la belle et la bête (apprendre aussi à conjuger les mots PATIENCE ,RAGE ET VOLONTE...)(On voudrait nous faire "croire" au début que la ppc a un effet "miracle" .... Suspect sur notre fatigue ,voire bien plus....Oui pour certains ,non pour d'autres et plus d'un(e) sur ce forum l'a vécu ou le vit ,ce qui explique d'ailleurs notre présence ici.
Michel qui est en Belgique s'est entendu dire par son médecin qu'il fallait un an......Moins pour certains et tant mieux mais aussi ,plus pour d'autres) !!!!
Pour ma pars, je me sens plus fatigué depuis la ppc qu'avant le traitement !
Et de plus maintenant je suis obligé de faire des petites sièstes certains jours car je ne tiens plus !
Maintenant il y a des petites améliorations certains jours mais c'est pas asser fort pour dire victoire !
Donc soit patiente et bcp de courage !!!
Bisous à tous.....


Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La belle et la bête



Féminin Nombre de messages : 500
Age : 106
Localisation : .................
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Jeu 16 Avr 2009 - 9:43

Michel a écrit:
Pour ma part, je me sens plus fatigué depuis la ppc qu'avant le traitement !
Et de plus maintenant je suis obligé de faire des petites sièstes certains jours car je ne tiens plus !

J'ai aussi vécu cette situation ....quelque peu étrange.....et du faire des siestes pendant plus d'un an... longues voire très...,longues ,au début de la ppc ,puis de plus en plus courtes ,mais impérieuses... Suspect et devenues exceptionnelles depuis quelques mois.....

Dans mon parcours atypique ,j'ai rencontré il y a 6 mois un médecin en unité de sommeil :la sieste est autorisée.....sans problème à condition qu'elle ne perturbe pas le sommeil lors du coucher du soir....

Je cherche (toujours....) la solution aux réveils multiples que j'ai la nuit de puis la ppc....et que je rattache à des contraintes physiques ,liées à notre traitement....
Un masque facial me permet de reprendre une position plus physiologique à ma façon de dormir....et semble améliorer le sommeil...

Il faut aussi être bien avec son masque et sa machine ,pour bien dormir ,non seulement psychologiquement ,mais aussi sur le plan matériel......c'est évident ,mais pas toujours facile ...... sunny

Ne pas oublier non plus qu'il faut essayer de retrouver le temps de sommeil ,(nombre d'heures...) différent selon chacun mais dont nous avons besoin...ni trop ,ni trop peu.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caprijol



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 63
Localisation : Québec
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Dim 1 Nov 2009 - 1:05

Michel,

Tout à fait. Le PPC ou CPAP n'est pas la solution parfaite pour tous.
Oui, c'est la solution à emprunter la voie vers la guérison et pour nous garantir d'une certaine façon une oxygénation essentielle à la vie.

Tout ceci est presque absolu pour la majorité des observants. Mais pour les atypiques, les cas sévères, le scénario est fort différent.

La fatigue extrême peut aussi être une conséquence de la chute de pression qu'une forte pression positive peut engendrer. En ce qui me concerne, le PPC ou CPAP a fait chuter ma pression artérielle à 80/60, l'inanition totale!!!! Plus d'un an de demi avant de faire baisser la pression positive de l'appareil jusqu'à ce que ma pression artérielle remonte mais n'est jamais élevée. Je suis certaine de ne pas faire d'infarctus à défaut d'avoir un arrêt cardiaque.

J'ai également un appareil pour mesure la pression artérielle et les pulsations et grâce à lui, j'ai pu identifier d'où venait mon immense fatigue.

Bon, la situation s'est améliorée mais n'est pas réglée. Loin de... non fonctionnelle.

3 ans appareillée - 181 arrêts respiratoires/heure - hypoxie.

Descente en enfer avec l'appareil. Inanition totale pour cause de chute de pression artérielle excessive. À vérifier pour tous.

Et puis l'appareillage ne règle pas la qualité du sommeil. Du sommeil réparateur! Si on pense seulement qu'on a manqué d'oxygène ou fait des apnées durant nombre d'années, le système nerveux central s'est modulé à ce train de vie pour survivre.

On ne peut conclure qu'en 2 nuits, voire 1 an, le tout sera rétabli. Les signaux envoyés au cerveau, à répétition, signaux de carence, alarmes intempestives, etc., ne peuvent en 2 temps, trois mouvements refaire le chemin inverse.

Mais, désolant qu'on n'ait pas le temps d'analyser des solutions ou de répertorier les cas sévères ou atypiques pour faire avancer la science. Et surtout en arriver à des déductions et interventions alternatives. À défaut de nous étiquetter et de nous dire qu'il faut vivre avec les séquelles.

Pour ma part, je m'observe sans en faire une raison de vivre.

Je partage mon vécu pour aider car je pense que nos échanges peuvent nous mener à des découvertes si petites soient-elles. Et si seulement un médecin nous lit et pose un geste en notre faveur. Ce sera déjà ça.

Mon testament a été fait. C'est vous dire que je ne sais pas si j'y survivrai. J'ai eu des épisodes de pulsations cardiaques alarmantes (30) pour sombrer dans l'inconscient durant 3 heures.

Maintenant, j'ai des problèmes respiratoires le jour. Il me faut trouver le courage de défoncer les portes médicales, maintenir ma voie haut et forte pour que l'on investigue encore plus et que l'on ne me réponde pas que je n'ai rien et que je suis suivie.

Où vais-je trouver l'énergie pour passer à cette étape?

J'étais tellement faible, tellement épuisée et je n'arrêtais pas de le dire à la pneumologue. C'était comme si........ je devais être plaignarde parce que, voyons Rolling Eyes .... la lecture de mon appareil était parfaite! Donc, tu dois être contrôlée et par ce fait, tu entres dans la colonne du succès médical.

Ce n'est que par l'intermédiaire de mon médecin généraliste qui a parlé d'amphétamines que le pneumologue coincée entre le mur, le généraliste et moi m'a fait passé un test d'endormissement. OH! l'urgence!!!! Hypersomnies idiopathiques. Amphétamines, stimulants du système nerveux central.

Mais la situation n'est pas réglée. Les amphétamines ne font aucun effet. Les stimulants ont un effet léger - petit train va loin. Depuis, je me lève, je cuisine, et je fonctionne au minimum et quelques fois un peu plus. Je suis heureuse.
Et oups... rechute de fatigue consécutive à un examen de jour - 1 mois d'inanition et de détresse cardiaque.

Voilà... mon problème de jour a été décelé récemment par moi - j'ai fait plusieurs liens et je suis assez articulée pour savoir que j'ai un autre problème d'ordre structurel, pulmonaire, cardiaque ou du système nerveux central? Et il me faut maintenant faire la démarche pour améliorer ma condition de vie. Passer des tests pour trouver.

Comme, je ne suis pas vite......et que le système médical ne l'est pas, j'en ai pour une année avant de pouvoir avoir les résultats de cette dernière démarche pas encore entreprise. Nous en serons à 4 ans de récupération cahin-caha et encore.

Je suis longue mais je souhaite que mon témoignage puisse aider ceux qui sont atypiques. Et on ne sait jamais, un magicien lira peut-être mon billet. Peut-être qu'une bonne fée passera sur mon chemin.

J'ai toujours conservé le moral. Je suis solide, pas désespérée mais tellement fatiguée d'être fatiguée.

Alors, n'arrivez pas chez moi à l'improviste car la maison sera en désordre et poussiéreuse. Ni même en vous annonçant, je ne peux recevoir qui que ce soit, trop d'efforts pour moi. Mais j'ai mon ordinateur et l'écran est sans poussière.

Merci de m'avoir lue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caprijol



Féminin Nombre de messages : 24
Age : 63
Localisation : Québec
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   Dim 1 Nov 2009 - 2:09

Au sujet de l'aérophagie, je croyais que celle-ci se produisait qu'en mangeant?

Je n'ai pas ces effets secondaires, heureusement car ma pression positive étant grande, je serais comme un ballon gonflable - dirigeable au matin.

Je suggèrerais de prendre des enzymes digestives aux repas et vérifier si cela aide, pour y aller par élimination.

La fatigue diminue la capacité de l'organisme à bien digérer. On lui donne donc un petit coup de pouce. Également, nous sommes moins actifs, plus stationnaires, ce qui n'aide pas non plus à la digestion. Notre capital enzymatique diminue avec l'âge, voire de 50% à 50 ans! Ce n'est pas à négliger.

Bref, je pense que ce ne serait pas l'appareillage mais plutôt le contexte de vie, de fatigue.

Les intolérances alimentaires temporaires augmentent également avec la fatigue intense, tout comme pour certains les reflux gastriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: aerophagie empechant le port du masque   

Revenir en haut Aller en bas
 
aerophagie empechant le port du masque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traversée Giens Porquerolles et Porquerolles Port Cros !
» casque masque lunettes
» Port Lauragais
» Funiculaire des Terrasses au Tréport
» Gvn ou port la nouvelle samedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apnées du sommeil, BPCO si on en parlait :: Apnées du sommeil :: PPC ça passe ou ça casse !-
Sauter vers: